RSS Facebook Twitter
Logo Modem Morbihan carré
 

Parti Pris……

Comme un « marronnier » journalistique, le temps des élections municipales revient tous les six ans et durant les six mois qui les précèdent, tel un « départ de marathon » c’est la bousculade !!

La majorité sortante du conseil municipal met en avant son bilan, ses réalisations, et ses projets pour la future mandature.

Son opposition s’oppose, rien de plus normal, parle d’un bilan catastrophique, de réalisations ratées, quant aux projets futurs, ils sont toujours dispendieux, opaques, mal ficelés, en un mot « pourrait mieux faire », sous-entendu

« nous » !

Comment peut-on dans une ville, au hasard disons Vannes, analyser le mandat qui se termine, se projeter sur le futur et déterminer, non pas ce qui serait le mieux pour les vannetais et les vannetaises, c’est basique :

Mais qui, comment et pourquoi ?

Reprenons le fil des derniers mois et examinons ce qui s’est passé à partir des élections européennes pour lesquelles, hormis quelques exceptions, il fût difficile, et c’est un euphémisme, de faire campagne commune avec LREM dans le Morbihan. Pourtant et heureusement, chacun avec ses couleurs et ses convictions, nous sommes arrivés à ce que notre liste commune « Renaissance » obtienne un bon résultat.

Le 15 juin 2019, au deuxième tour du vote de l’élection du président de notre fédération Modem 56, Mohamed Azgag fut élu avec 66% des suffrages.

Le 29 juin 2019, il présida son premier conseil départemental, au cours duquel un point de situation fut fait à propos des Municipales 2020 :

 

Extrait du compte rendu de ce conseil départemental :

« Sur Vannes, le président et le délégué départemental, rencontreront prochainement

LREM (candidat déclaré et référente départementale) pour échanger leurs points de vue sur la situation vannetaise. Une démarche similaire s’opérera vis-à-vis du maire sortant. »

Candidat à la candidature depuis de nombreux mois, Patrick Le Mestre était investi le 1er juillet 2019 par LREM, candidat pour les municipales de Vannes, sans aucune proposition de rencontre ou information préalable auprès des instances du MoDem Morbihan… malgré ses déclarations à la presse :

 

Le Télégramme 2 juillet 2019

Il déclarait : « avoir noué il y a plusieurs mois des contacts avec Armelle Séité-Salaün (l’ex présidente du MoDem, depuis décédée), et je compte voir Mr Azgag ».

Ouest-France 2 juillet 2019

Il déclarait vouloir prochainement rencontrer Mohamed Azgag, à la tête du MoDem 56 depuis le 15 juin.

Le délégué départemental du MoDem a tenté, en vain, à plusieurs reprises d’entrer en contact avec la déléguée nommée de LREM, qui pourtant annonçait, le jour de sa déclaration de candidature à l’investiture, pour briguer la mairie de Pontivy, face à la maire MoDem sortante :

« Être en contact régulier avec le MoDem 56 » Ouest-France le 26 juin 2019

De même, le président de notre mouvement départemental, a vainement attendu un signal du candidat déclaré de LREM, pour un premier échange de vues sur la situation vannetaise pour déterminer quelles pourraient être, les plus-values et vision à moyen et long terme du MoDem aux projets locaux.

En parallèle, et dans le respect qu’on doit à un élu avec lequel le Modem avait noué un accord de gouvernance en 2014, président et délégué départemental ont rencontré David Robo, le maire de Vannes.

Le constat, partagé par de nombreux observateurs, du développement équilibré de la ville de Vannes, de son attractivité et de sa gestion bien maîtrisée permettaient en effet d’évoquer avec lui, sans engagement prématuré de la part du Modem, la pertinence du renouvellement de l’accord de mandature.

En accord total avec les instances nationales du MoDem, nous considérons que dans une élection municipale, en dehors de toute étiquette politique, ce qui importe c’est la convergence de projets en adéquation avec les perspectives à moyen et long terme que l’on souhaite pour sa ville.

Ceci étant acquis, vient le moment de décider quelle équipe sera la plus à même de mener à bien cette convergence de projets.

 

A cet effet, Jean-Noël Barrot, secrétaire national du MoDem déclarait au journal La Croix le 19 juillet 2019

« Les investitures officielles du MoDem ne seront pas dévoilées avant l’automne, pour permettre au mouvement de s’aligner sur les décisions des maires sortants, traditionnellement plus tardives que les déclarations des nouveaux postulants.

À ce moment-là, certains parmi les 200 chefs de file désignés, deviendront têtes de liste étiquetées MoDem. D’autres rejoindront des listes de rassemblement, que ce soit avec LREM ou avec d’autres partis tantôt à droite, tantôt à gauche, comme le mouvement de François Bayrou l’a toujours fait pour ce genre de scrutins ».

Un calendrier et une méthode qui se distinguent nettement de LREM, dont la commission nationale a déjà investi 62 candidats officiels, précisait la journaliste de La Croix, et Jean-Noël Barrot de poursuivre :

« Ce sont des élections essentiellement locales, il est évident que dans certains cas résiduels nous ne nous retrouverons pas avec LREM ».

C’est d’ailleurs lors de ces désignations que sont venus les premiers désaccords avec le MoDem, comme à Vannes ou Clermont-Ferrand, soulignait la journaliste.

 La Croix 19 juillet 2019

 

Le 14 septembre 2019, nous apprenions par la presse locale que la veille au soir, LREM et son candidat Patrick Le Mestre, avaient tenu leur première réunion de lancement de campagne au Palais des Arts de Vannes.

Les instances départementales de la Fédération MoDem du Morbihan confirment n’avoir été, ni informées, ni invitées à cette réunion de lancement, par les instances départementales de LREM.

Partant de ces différents constats, nous en avons conclu que, concernant la ville de Vannes, les instances départementales de LREM n’avaient nul besoin du concours du MoDem, et qu’il était donc préférable de renouveler et poursuivre notre accord de mandature avec David Robo.

« Un maire ce n’est pas un enjeu partisan, c’est quelque chose d’autre. C’est une personnalité, une attention à ses concitoyens, une vision, et ça ne peut pas se résumer à un combat d’étiquette. »

(François Bayrou Université de Rentrée de LREM à Bordeaux le 8 septembre 2019).

Jean-Yves Tréguer

Délégué Départemental du MoDem

IMG_58101

 

 

 

 

 

 

 

Une partie du MoDem vannetais participant

au lancement des ateliers participatifs mis en

place par David Robo , maire de Vannes

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !