RSS Facebook Twitter
VERRE MOITIE PLEIN
 

EDITO premier novembre

Les Français sont un peuple pessimiste dans les classements sur ce sujet.

Les bonnes nouvelles en France semblent toujours occultées . 

Ainsi  la baisse du chômage sur un an (moins 1,2 %) . Mais ,entre juillet et septembre, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a augmenté de 0,5%. Soit 16 300 chômeurs en plus. Les Français ne retiennent que cette nouvelle.

C’était  pourtant la bonne nouvelle – attendue – de l’automne :

les salariés qui reçoivent leur bulletin de paie du mois d’octobre,  peuvent constater l’impact de la disparition des charges salariales sur ce bulletin.

Mise en place en contrepartie de la hausse de 1,7 point de la CSG, cette mesure devait entre en vigueur dans sa totalité en janvier et permettre la disparition de 3,15 points de cotisation.

 Mais le gouvernement avait finalement décidé de l’appliquer en deux fois: une première baisse de 2,2 points des cotisations maladie et chômage a été appliquée en début d’année. À partir de lundi, elle sera complétée par une nouvelle de diminution de 0,95 point. Au mois de janvier, les salariés payés au SMIC bénéfieront, chaque mois, d’un gain de 7, 43 Euros brut.

Avec l’entrée de la seconde étape ce mois-ci, l’augmentation du revenu sera de 21, 90 euros par mois.

Le ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, et le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, ont déclaré à plusieurs reprises que sur un ana cet allègement des charges donnerait un gain de 260 euros par an (pour une personne touchant le SMIC).

Pour quelqu’un payé deux fois le SMIC, soit environ 3000 euros mensuels, le bénfice s’établit à 526 euros.

Pour un cadre payé 5000 euros par mois, cela ferait 900 euros.

Toutefois les hauts revenus seront perdants: un exemple, celui qui touche 35.000 euros par mois perdra chaque année 177 euros

BULLETIN DE PAYECependant, comme le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu va commencer en janvier, les Français ont l’impression qu’on leur enlève d’une main ce que l’autre y avait mis.

Prenons la suppression de la taxe d’habitation, réelle mais annulée par les taux d’imposition de certaines communes.

 

 

REFORMES

La cote de popularité de Macron ne cesse de chuter: es Français ont de même voté E Macron pour mener à bien des réformes, et lui font toujours confiance  sur ce point

Quelles réformes ont été réalisées depuis le début du quinquennat., demande-t-on aux Français ?Les Français citent la Loi Travail, la SNCF, peut-être Parcoursup (héritage en fait de la mandature précédente), et c’est à peu près tout.

Les autres lois nombreuses, qui ont épuisé les députés, sont peu perçues : à cause de leur nom qui auraient pu être simplifiées ?

Les raisons du scepticisme des Français ? Certains y voient l’effet de l’affaire Benalla, de la démission de Hulot, de la piscine de Brégançon.

D’autres font état de déception : le candidat Macron avait promis de chambouler la France mais cela ne va pas assez vite, ne se concrétise pas assez. En même temps, les députés se plaignent du rythme de travail effréné que l’accumulation des réformes leur impose.

il est paradoxal que , pour les réformes à venir, les Français approuvent à 76°/° un plan de départ volontaire dans la fonction publique (sondage Opinion Way, Comddata groupe,Les Echos de février).

Il en va de même pour la réforme des institutions.

Il va être temps de réconcilier les Français et de faire œuvre d’explication et de courage. le MoDem et LREM doivent y travaillr;

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !