RSS Facebook Twitter
BAVIERE DEFAITEt
 

ACTUALITES DÉMOCRATES d’EUROPE du 15 OCTOBRE 2018

ELECTIONS EN BAVIERE dimanche 14 octobre

ELEC en BAVIERE

Le parti conservateur CSU, allié d’Angela Merkel, a subi un camouflet. Certes, le parti allié d’Angela Merkel, la CSU, demeure en tête avec 37°/°.

Malgré ce score, les Allemands et leurs medias considèrent que c’est une défaite : ce score a tout d’une débâcle, car le parti domine cette région depuis les années 1950 et la CSU perd une dizaine de points par rapport à 2013. Tous mettent en avant l’impossibilité de former une coalition solide non seulement en Bavière mais au gouvernementau niveau fédéral.

Autre mauvaise nouvelle pour Angela Merkel, l’autre membre de sa coalition gouvernementale, les sociaux-démocrates du SPD, subissent une gifle avec 9,5% des voix.

 

 

BAVIERE LES VERTS

Les gagnants du scrutin sont les Verts, 2e avec 17,18%, emmenés par Katharina Schulze, 33 ans, co-tête de liste des verts et Ludwig Hartmann,l’autre tête de lsite. Elle a proposé pendant toute la campagne une vision résolument optimiste de l’Europe.

Une nouvelle approche, semble-t-il, efficace auprès d’une partie de l’électorat traditionnel de la CSU, heurtée par la ligne anti-migrants du parti et de son chef, le ministre allemand de l’intérieur, Horst Seehofer. Cet électorat s’est donc tourné soit vers les verts soit vers l’extrême droite, c’est une leçon à méditer pour Laurent Wauquier: quitte à aller à l’extrême droite, autant prendre le parti qui s’affiche comme tel plutôt que sa copie!

En effet, l ‘Alternative pour l’Allemagne (AfD), le parti d’extrême droite et anti-migrants, est le second gagnant avec 10,6% des voix, au coude-à-coude avec les Freie Wähler, des conservateurs indépendants (11,6%).

Les libéraux du FDP (5%) ferment la marche.

Et ce n’est pas fini! La CDU, devra faire face à un scrutin tout aussi ardu le 28 octobre en Hesse, Land que les conservateurs dirigent avec les écologistes. Ces deux scrutins « affecteront la politique nationale et, en conséquence, la réputation de la chancelière », a déjà prévenu, vendredi, le président de la chambre des députés et vétéran respecté de la CDU, Wolfgang Schäuble.Angela Merkel se trouve donc fragilisée , ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour l’Europe.

 

BREXIT: nouvel acchoppement, toujours sur la frontière en Irlande!

MESURES POUR LE CLIMAT

REDUCTION DES EMISSIONS A EFFET DE SERRE

GIEC 8 OCT_v_1Le rapport alarmant du GIEC (Groupe International d’Experts pour le Climat) (anglais IPCC pour Intergovernmental Panel on Climate Change) a été rendu public le 8 octobre. Au même moment, parlement européen et Commission européenne se penchent sur le climat.

 

 

Le Parlement européen a opté, le 3 octobre, pour une mesure plus drastique avec un objectif de baisse de 40 % des émissions d’ici 2030.GAZ EFFET DE SERREt

Un accord pour durcir les normes d’émissions de CO2 des véhicules a été trouvé également mais dans la douleur par le Conseil de l’UE  (rappelons qu’il s’agit des chefs d’état ou de gouvernemant ou au Conseil de l’UE des ministres ici en l’occurrrence, ceux chargés de l’environnement.)et moins ambitieux que les objectifs du Parlement Européen. Il se prononce pour 35°/° de réduction d’ici 2030 (pour les véhicules neufs)

Étape suivante : des négociations entre le Conseil, le Parlement et le la Commission qui devront accorder leurs violons pour adopter une position commune d’ici la fin de l’année. A suivre .

Réactions

Bien entendu le secrétaire général des industriels de l’automobile (ACEA), Erik Jonnaert,  (communiqué du 10 octobre) plaide, lui, pour éviter un impact négatif sur la compétitivité de l’industrie, les travailleurs et consommateurs ».

AUTO+pollution

Réseau Action Climat, de son côté, s’appuie sur le rapport alarmant du GIEC (Groupe International d’Experts pour le Climat) rendu public le 8 octobre pour demander la mise en place de mesures bien plus fortesafin de réduire l’émission des gaz à effet de serre. L’association précise ainsi « qu’un respect strict de l’accord de Paris et de l’objectif 1,5 °C exigerait une réduction des émissions de CO2 d’au moins 70 % pour les voitures et de 50 % pour les poids lourds à l’horizon 2030. »

 

A suivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !