RSS Facebook Twitter
ÉDITO 5
 

Édito du 6 novembre 2017

AU REVOIR et MERCI !

Notre Délégué départemental vous a informé que, conformément aux statuts du Mouvement Démocrate, les instances départementales seront renouvelées pour la fin de cette année.
Le conseil départemental du Modem 56 a ainsi fixé le jour du vote
au samedi 18 novembre.

Après six années passées à la présidence du Modem 56, je n’ai pas souhaité solliciter un troisième mandat au moment où le MoDem est reconnu comme mouvement majeur de la vie politique française, par son entrée, tant sur les bancs de l’Assemblée Nationale, qu’ au Gouvernement, afin que le renouvellement des animateurs puisse prendre tout son sens.

Ces années furent à la fois difficiles et enthousiasmantes.

 

 

édito 2

Difficiles car, consécutivement à la prise de position de François Bayrou lors des élections présidentielles de 2012, notre Fédération départementale a dû faire face à une « hémorragie » d’adhérents et d’adhérentes, avec tout ce que cela a impliqué dans la gestion de notre organisation, autant que dans celle des rapports humains.

Enthousiasmantes, parce que celles et ceux qui sont resté(e)s fidèles à notre Mouvement, ont su par leur implication et leur volonté, et aidés dans cette tâche par les nouveaux venus, conserver la flamme du dynamisme et redoubler leurs efforts militants.

Cette dynamique permit de rencontrer notamment quelques succès aux élections municipales de 2014 et de contribuer avec efficacité aux autres scrutins. 

 

L’intuition politique de François Bayrou, associée à la pertinence du projet proposé par Emmanuel Macron, auquel le MoDem aspirait depuis dix ans, a permis à notre Mouvement d’être à nouveau représenté à l’Assemblée Nationale, d’y créer un groupe parlementaire et d’apporter au sein du gouvernement, outre la compétence de nos ministres, la spécificité de l’esprit centriste.

En outre, les militants de notre Fédération morbihannaise ont eu la fierté de faire entrer Jimmy PAHUN, député de la 2è circonscription, dans le groupe MoDem de l’Assemblée, en tant qu’apparenté..

 

 

 

 

édito 3

Le challenge qui se présente maintenant devant nous sera de conserver et de faire fructifier ces acquis.

Pour ce faire, le Conseil Départemental renouvelé et rajeuni, avec à sa tête un nouveau ou une nouvelle président(e), aura toute ma confiance et la vôtre aussi, j’en suis persuadé.

L’un des premiers objectifs, sinon le premier, sera de mettre en place le maillage territorial, mis à mal par «l’hémorragie» de 2012, que je n’ai jamais réussi à reconstituer, dans le contexte électoral de la période 2013-2017.

Il ne se réalisera que par le biais d’une nouvelle campagne d’adhésions, pour laquelle je lance un appel à chacune et chacun d’entre vous : si chaque militant du Modem 56 réussit à faire adhérer un ou une nouvel(le) adhérent(e), ce premier challenge sera atteint !

Je suis persuadé que, grâce au travail de nos élus (nationaux, régionaux ou locaux) et aux propositions du Modem national, nous réussirons à convaincre nos concitoyen(ne)s morbihannais(es), de la nécessité de s’engager dans un mouvement précurseur et fidèle aux valeurs humanistes auxquelles, historiquement, ils restent si attachés.

Bien entendu, je continuerai à militer au sein du Modem 56 

édito 1 Mais à l’heure de passer le témoin, et mesurant l’honneur qui m’avait été accordé de représenter le Mouvement Démocrate, dans la fidélité à l’engagement des militants du Morbihan, je tenais à vous remercier très sincèrement pour la confiance et l’amitié que vous m’avez à maintes reprises témoignées durant ces six années de mandat.

KÉNAVO

Jean-Yves TRÉGUER

Président du MoDem 56

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !