RSS Facebook Twitter
eur 1
 

Actualités Démocrates d’Europe du 20 février 2017

 

LE CAPITAINE (J.C. JUNCKER)

PRÉDIT LE NAUFRAGE DE SON NAVIRE (l’UE) : du JAMAIS VU !

 

 Les pro-européens sont certes inquiets sur l’avenir de l’UE (le FMI aussi), dans l’attente des élections aux Pays-Bas, en France, en Allemagne et en Italie, et face à la montée des partis résolument anti européens…

eur 2Mais quand le patron de la commission européenne fait une grosse déprime, on a de quoi être inquiet : «Les Britanniques vont réussir, sans trop de difficultés, à diviser les 27 autres pays de l’UE (…) ils savent déjà très bien comment s’y prendre (…) On promet telle chose à L’État A, telle autre à L’État B et encore autre chose à L’État C et au final il n’y a pas de front uni européen» dénonce-t-il et, s’insurgeant contre les dirigeants qui cèdent aux populistes en n’éduquant pas leurs peuples à la citoyenneté européenne, face aux menaces que font peser sur l’UE Trump et Poutine, il pointe «la lâcheté institutionnelle» des ministres qui décident à Bruxelles, puis rentrent à la maison en critiquant ce qu’ils ont conjointement, décidé», ou pire en rejetant la responsabilité sur la Commission.

A-t-il voulu provoquer un électrochoc ? On peut en douter ! L’Express s’indigne de ces propos défaitistes :  «(qui) laissent penser que l’UE serait au bord de l’explosion.. . Comment le capitaine de navire (…) peut-il imaginer que ses propos ne vont pas servir les ennemis du projet européen ? Comment peut-il hurler avec les loups anti-européens qui souhaitent le naufrage, alors que l’Europe se trouve confrontée à des menaces sans précédent depuis la signature du traité de Rome en 1957 ?» «Cette attitude défaitiste est hélas illustrative de l’absence de volonté politique des élites européennes, notamment en France, y inclus Madame Le Pen bien sûr». On devrait au contraire, face à Poutine ou Trump 1décidés à disloquer l’UE, resserrer les rangs et conforter notre volonté de soutenir, de développer, d’améliorer l’UE !

Le sommet de La Vallette n’a pu que confirmer ces craintes. Si crise migratoire et préparation du 60e anniversaire des traités de Rome ont été étudiés, la volonté d’apaisement envers Trump ou Poutine apparaît bien lâche face aux menaces !

A l’inverse, l’analyse optimiste de Patrick Martin-Genier dans le Huffington Post1 : «Il pourrait paraître hasardeux, voire présomptueux, de dire que la France doit se préparer aujourd’hui à reprendre la main en matière de construction européenne (…) (qui) ne s’est jamais faite sans l’accord et la participation active de(celle-ci. (…) il est grand temps d’envisager les étapes futures de la construction européenne, celle que connaîtront les futures générations». Optimiste, il affirme que M Le Pen ne serait pas élue, les centristes, démocrates et européens convaincus faisant pencher la balance. Difficile cependant de partager cet optimisme : si l’on additionne les voix des extrêmes -droite et -gauche, on voit que la France bascule vers l’extrémisme.

DES SIGNES POSITIFS POURTANT…

– l’Allemagne, elle, se dote d’un président anti Trump !

– Norvège, Royaume-Uni, France et Espagne, en liaison avec les centres opérationnels de l’OTAN, ont su mettre en œuvre des moyens aériens d’interception pour escorter les appareils russes qui avaient survolé l’UE. Même s’il s’agit de l’OTAN, on voit qu’une politique commune fonctionne et qu’une politique de sécurité et de défense s’impose.

La manière de gérer les migrations en Europe : «ce n’est pas celle de Trump !» titre Bruxelles 21 qui s’en félicite ! Pourtant, la lutte contre les réseaux de passeurs et autres trafiquants au large de la Libye, comme le sauvetage des nombreux navires transportant des migrants, menée par les Européens est un puits sans fond…

– Mais les Libyens montrent un réel engagement à prendre le relais : 89 garde-côtes, marins et officiers de la marine libyenne ont suivi des cours durant plusieurs semaines, avec leurs collègues européens: cela commence à marcher !

Chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, loin des doutes de JC Juncker, déclare devant un aréopage de hauts fonctionnaires européens et africains, à Malte : «La migration ne peut être gérée efficacement que par la coopération et le partenariat entre les pays européens et africains».

– La rue roumaine résiste à Bucarest, malgré le froid !

13e jour consécutif de mobilisation de 50 000 manifestants déterminés à obtenir gain de cause, réclament la démission du gouvernement, suite à la tentative du Premier ministre d’assouplir la loi anti-corruption. Parmi les drapeaux roumains, des emblèmes européens : «l’UE, c’est la démocratie. Et nous, nous voulons la démocratie » (France Info 1 3 fev).

eur 4TRES BEAU PLAIDOYER POUR L’EUROPE DE MARIELLE DE SARNEZ : «Le 60ème anniversaire du Traité de Rome doit donner naissance à un noyau dur européen»

 http://www.mouvementdemocrate.fr/article/le-sursaut-europeen-cest-maintenant-ou-jamais

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !