RSS Facebook Twitter
ACTU FR 1
 

ACTUALITÉS DÉMOCRATES de FRANCE du 14 NOVEMBRE 2016

« ENTRE LE SYSTÈME SARKOZY-BALKANY et MOI,

IL Y A UNE INCOMPATIBILITÉ DE VALEURS»…

«Dans un meeting à Neuilly N Sarkozy a multiplié  les avanies  contre  moi. Qui  étaient  au  premier  rang ?

Monsieur et Madame Balkany, applaudissant frénétiquement !

 

 

BFM Extraits 10/11/2016    

2e exemple : Mme Lagarde, directrice générale du FMI, va être traduite devant la Cour de justice de la République à propos de l ’affaire appelée, en partie à tort « Tapie », parce qu’il en a été le bénéficiaire, pas le coupable. Est-ce que quelqu’un a posé la question de savoir sous les ordres de qui ou sous l’injonction de qui Mme Lagarde a participé à cet que la justice qualifie « d’escroquerie en bande organisée » ?

3e sujet : la garde des Sceaux, Rachida Dati, accuse l’ancien ministre de l’Intérieur, Monsieur Hortefeux, de s’être fait payer en liquide pour organiser des entrevues avec le président de la République. Et inversement, Mme Dati accuse -à la télévision, à votre antenne- le directeur du renseignement intérieur, M Squarcini, d’avoir monté un complot pour la liquider ! Est-ce vous croyez que ça va ?

4e sujet : des annonces de valises d’argent liquide provenant de pays du Moyen-Orient déversées sur ces milieux là... Un ambassadeur proche du pouvoir appréhendé gare du Nord avec 350.000€ en liquide dans une valise !…

Ils savent que je n’accepterai pas que ces pratiques honteuses se perpétuent. Voilà pourquoi il y a cet affrontement de fond. Je suis le défenseur de valeurs civiques élémentaires. La 1e chose que l’on doit avoir en tête lorsque l’on pense à la vie publique, à la démocratie, aux valeurs civiques, c’est que les gouvernants soient honnêtes, qu’ils ne trempent pas dans des trafics. Voilà pourquoi il y a entre le système N. Sarkozy / P. Balkany et moi, une incompatibilité de valeurs ! 

Les sarkozystes vous reprochent une malhonnêteté intellectuelle après votre vote en faveur de  F Hollande. J’ai exercé le droit le plus élémentaire du citoyen ! Lorsqu’un président de la République se représente, chaque citoyen a un droit de veto ! Inversons le miroir !  aujourd’hui des millions de citoyens de gauche sont décidés à ne pas re-voter pour F Hollande. Pas parce qu’ils ont cessé d’être de gauche – comme je n’ai jamais cessé d’être du centre – mais parce qu’ils disent «la manière dont F Hollande a exercé le pouvoir contrevient à mes valeurs». Cessent-ils d’être de gauche pour autant ? Vont-ils en devenir pestiférés pour autant ? Ils exercent leur droit de citoyen ! J’ai exercé le mien et je trouve que ce droit est le moins que l’on puisse concéder ou demander aux Français lorsqu’ils font l’acte démocratique majeur».

Pour suivre l’intégralité de l’interview http://www.mouvementdemocrate.fr/article/entre-le-systeme-sarkozy-balkany-et-moi-il-y-a-une-incompatibilite-de-valeurs

 

ACTU FE 3PRIMAIRE DE DROITE : BAYROU, CELUI QUI LES RASSEMBLE !

Jeudi 3 novembre, le président du MoDem devait boire du petit lait en regardant les  7 postulants s’étriper… sur son rôle, son passé et sa personnalité. Il est rare qu’une personnalité absente d’un plateau occupe à ce point les esprits durant environ 30 minutes. 

 

 

ACTU FR 4Extraits : Si l’on se réfère aux réseaux sociaux, les téléspectateurs n’ont pas apprécié cette très longue séquence purement politicienne. Bayrou plutôt que l’Europe ! Les postulants ont «oublié» les questions, telles la politique de la BCE, les relations franco-allemandes, les conséquences du Brexit…Les journalistes-animateurs du débat portent, il faut bien le dire, une part de la responsabilité de cette interminable parenthèse Bayrou, lançant et relançant les questions sur le sujet.

 

Où sont passées les « vraies » questions ?primaire Les questions économiques et sociales sont reléguées derrière les sujets sécuritaires et identitaires. La classe politique surfe sur le traumatisme post-attentats et les inquiétudes provoquées par l’arrivée des migrants.

A droite, les problématiques économiques devaient être au cœur du 1er débat sur TF1 le 13 octobre. Le format de l’émission, très séquencé, ne permettait pas d’aller au fond de choses sur la durée du travail, le paritarisme, les retraites, les prélèvements obligatoires, la compétitivité.

 

 

Rendez-vous le 17 novembre pour le troisième et dernier débat avant le premier tour de la primaire. Avec ou sans François Bayrou ?

 

fr 5

Extraits 4/11/2016 La place du centriste? «Un problème politique majeur» pour  N Sarkozy «M Bayrou était d’accord avec la CGT lors de la réforme des retraites, a refusé de voter la loi d’interdiction du voile à l’école, Qu’a-t- on de commun avec lui ?»

A Juppé, très surpris par cette fixation sur le cas François Bayrou «Contrairement à tous les mensonges, je ne lui ai rien promis, il ne m’a rien demandé. Refuser son soutien serait une attitude tout à fait suicidaire», rappelle que «la droite avait gagné les élections régionales Auvergne-Rhône-Alpes et Île-de-France grâce à l’ alliance LR-UDI et MoDem».

JF Copé remarque  qu’en 2014, F Baroin est allé soutenir F Bayrou aux municipales de Pau : «Je vois une grande vertu à l’organisation du centre, ça va pousser l’UMP à regarder vers lui” et ajoute avec facétie : «grand moment !»

ACTU FR 6

 

LA CONCLUSION  de  MARIELLE DE SARNEZ

« Pour rompre avec l’impuissance publique, il est nécessaire d’avoir une majorité large »                                                                                                               

Extraits Comment comprenez-vous l’attitude de N Sarkozy ? Il parle assez peu d’Europe, ça ne vous ennuie pas ?

ACTU FR 7RÉPONSES :  http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/marielle-sarnez-denonce-l-incoherence-nicolas-sarkoz

 

 

Et pour aller plus loin, dans la légèreté : https://www.facebook.com/bayrou/videos/10154653219779761/

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !