RSS Facebook Twitter
France 1
 

Actualités Démocrates de France du 3 octobre 2016.

GUIDEL, GUIDEL, GUIDEL !! Et ses suites…

 

 Parmi tous les articles et commentaires lus et entendus dans la presse après l’édition 2016 de l’Université de Rentrée du Mouvement Démocrate… 

 

 

Fr 2«Tous vont se retrouver pour soutenir la candidature d’Alain Juppé, demain ou dans les semaines qui viennent. Nous pouvons nous enorgueillir d’avoir été les premiers à faire ce choix». 

fr 3Guidel / Bayrou dénonce « l’obsession de l’identité » de Sarkozy… 

 

fr 4Le soutien appuyé de Bayrou à Juppé… 

 

 

fr 6

Les confidences de François Bayrou : 91% des centristes pour Juppé ? Les sondages confirment ce clivage. Selon une étude BVA parue dimanche dans le JDD, les deux principaux favoris de la primaire agrègent des publics bien différents. Au second tour, Nicolas Sarkozy recueillerait ainsi 58% des votes des sympathisants Les Républicains. Mais il finirait par s’incliner avec 44% des suffrages contre 56% à Alain Juppé. Qui, lui, bénéficierait de… 91% des votes des sympathisants centristes. Et ça, forcément, François Bayrou n’y est pas pour rien. 

fr 5Jean-Jacques ALLIAGON , quels sont vos points communs politiques avec François Bayrou?

Je partage beaucoup de ses valeurs. En européen très convaincu, je crois à la nécessité de la construction européenne, à son intensification. Comme lui, je refuse que la politique française s’installe dans la caricature du choc des blocs, droite et gauche. Il faut dégager une troisième voie, celle qui permettra, par des convergences et des consensus plus larges, de mettre en oeuvre des politiques attendues par le plus grand nombre de Français.

 

fr 8Bayrou demande une enquête sur certains passages du livre de Buisson Selon Patrick Buisson, ancien conseiller de N Sarkozy à l’Elysée, l’ancien chef de l’Etat aurait favorisé des émeutes à Paris pendant les manifestations anti-CPE en 2006.  «Il y a une chose extrêmement lourde dans le livre de monsieur Buisson, c’est l’affirmation selon laquelle N Sarkozy a fait exprès de favoriser les incidents si graves qui avaient eu lieu ». Si c’est vrai, c’est une forfaiture», a-t-il ajouté, fustigeant une attitude destinée à «effrayer les populations et servir des desseins électoraux. J’imagine qu’on a tous les moyens de savoir si c’est vrai. Il faut qu’il y ait une enquête». Concrètement, selon P Buisson, N Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, savait que des jeunes s’apprêtaient à jouer les casseurs. «Nous avions pris la décision de laisser les bandes de blacks et de beurs agresser les jeunes Blancs aux Invalides, tout en informant les photographes de Paris Match», a écrit l’ancien conseiller aujourd’hui très proche de l’extrême droite.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !