RSS Facebook Twitter
Marc
 

Actualités Démocrates de la Fédération du Morbihan.

RENCONTRE des adhérents du Morbihan

avec MARC FESNEAU,

Secrétaire Général du Mouvement Démocrate

Vannes 9 mars 2016 Palais des Arts – Salle La Goëlette –

La Salle «La Goêlette» du Palais des Arts de Vannes a accueilli la rencontre du Secrétaire Général du Mouvement Démocrate et des adhérents du Morbihan, venus nombreux.

Reçu par Armelle SEITÉ, Vice-Présidente de la Fédération Modem du Morbihan et suivant l’adage de Gramsci, que «celui qui ne sait d’où il vient, ne peut savoir où il va», Marc Fesneau a tenu en préambule aux débats, à faire le point du précédent scrutin, celui des Régionales, tant en terme de résultats qu’en terme des attentes déçues, avant d’analyser, avec la salle les stratégies du futur et de débattre des attentes des adhérents du Morbihan.

Fédé 2Marc Fesneau, Armelle Seité-Salaün

POINT SUR LES RÉGIONALES

Conscients que nous n’étions pas en capacité de proposer des candidatures Modem (et même Centristes, associés à l’Udi ) dans la plupart des régions, la direction de notre mouvement a favorisé la recherche d’un maximum d’accords dans une majorité de régions.

Sur le Territoire de Belfort, une candidature MoDem indépendante, s’était mise en place. Son résultat (3,6%) à confirmé la pertinence de la stratégie mise place au niveau national.

Dans quelques régions, une alliance posait un problème de conscience, compte tenu des positions «très droitières» des têtes de liste LR qui nous proposaient un accord électoral :

En PACA, Christian ESTROSI a manifesté très vite une attitude pragmatique. Ayant adouci sa campagne, un accord a pu rapidement se nouer, qui s’est concrétisé par l’élection de 4 élus Modem, dans une région où les électeurs ne sont pas particulièrement sensibilisés par les valeurs du Centrisme.

En RHONE-ALPES, face à Laurent WAUQUIEZ, et pour raison d’incompatibilité quasi philosophique, le Modem avait donné mission à Patrick MIGNOLA de porter une candidature d’identification du Centre et de renouvellement. Celui-ci, sans en référer aux dirigeants, a négocié très rapidement avec le chef de file LR, déstabilisant nombre d’adhérents de notre mouvement (dont certains ont appelé à voter PS). Il sera élu, ainsi que Laurence Vichnievsky (parmi 7 représentants du «Centre et des Indépendants»).

En BRETAGNE, par incapacité à entrer en discussion avec l’UDI régionale et une négociation mal engagée avec la tête de liste LR Marc LE FUR, les chances de notre Mouvement n’ont pas été optimisées. Christine Le Strat, maire Modem de Pontivy, Isabelle Le Bal, adjointe Modem au maire de Quimper nous représenteront au sein de l’assemblée régionale, sans qu’un groupe centriste puisse être constitué. Elles se sont engagées à faire entendre notre différence au sein du groupe «Droite, Centre et Régionalistes» (18 élus).

ÉCHANGES A PROPOS DES PRÉSIDENTIELLES ET DES LÉGISLATIVES.

Fédé 3Dès 2014 (Guidel), François Bayrou a estimé que la configuration du pays était telle qu’il fallait trouver des personnalités rassembleuses, susceptibles d’insuffler une envie de «gouverner autrement». Depuis lors, Alain Juppé nous est apparu comme une des personnalités capables d’opérer ce rassemblement et plus particulièrement, celui avec lequel nous pourrions construire une coalition de gouvernement.

LES ÉVIDENCES

Sauf «accident de parcours», Marine Le Pen sera présente au second tour des Présidentielles 2017, le PS balayé, face à un candidat de la Droite et du Centre coalisés.

Le Président élu aura besoin d’une coalition de réformistes (de gauche, de droite, en passant par le centre) pour gouverner face à une masse d’élus FN, compte tenu de ce qu’il représente aujourd’hui dans l’électorat .

Le score actuel prêté par les sondages à Alain Juppé tient essentiellement au rejet de Nicolas Sarkozy. Dans les faits, Alain Juppé n’a pas les réseaux, ni les facilités matérielles de son adversaire (en sa qualité de chef du parti).

La décision du Modem de ne pas participer à la «Primaire» mais de soutenir celui qui nous apparaît le plus « centro compatible »..

QUESTIONS DIVERSES

Les adhérents présents regrettent la position récente de Jean Lassalle auquel ils sont affectivement très attachés. Ils souhaitent qu’une explication franche et fraternelle scelle rapidement une réconciliation durable entre François Bayrou et son vice-président atypique.

Les signataires morbihannais du collectif «boîte à outils» initié lors de l’UR 2014 reviennent sur la nécessité d’instaurer un WIKIMODEM, véritable plate-forme sur laquelle tout militant pourrait venir puiser arguments et bonnes pratiques afin de porter efficacement la parole démocrate. Ils remettent un document écrit des propositions et attentes des 75 signataires. Marc Fesneau confirme son accord de principe sur ce nouvel outil militant.

Les adhérents demandent un effort accru de la part du National pour adopter une méthode d’échanges et d’utilisation des compétences bénévoles de ses militants.

Le secrétaire général accepte en outre de participer à la prochaine réunion de la Com’Bretonne (collectif initié par les 4 présidents des fédérations bretonnes du Modem, ayant entre autres objectifs, de mutualiser la communication, la conception et l’actualisation d’un site Modem unique BZH)..

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !