RSS Facebook Twitter
JYT 2015
 

VOEUX DU PRÉSIDENT.

La fin d’une année est la période pour faire  le traditionnel bilan de l’année écoulée, et formuler des vœux pour l’année qui va suivre.

À l’aube de cette année 2016, je ne respecterai pas la tradition, en commençant par adresser à chacune et à chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos familles et vos proches, mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de réussite.

En ces temps troublés et difficiles, pour une population toujours plus nombreuse de laissés pour compte et en recherche de repères, ces vœux vont aussi aux plus démunis d’entre nous au nombre desquels je n’oublie pas d’englober les milliers de migrants disséminés au travers de notre Europe.

Dans mes vœux, je ne peux, évidemment pas, oublier notre fédération départementale. Cette année encore, l’université de rentrée de notre mouvement national, s’est tenu à Guidel avec un succès de participation, dans le droit fil de l’évènement qu’avait été la venue de Jean Lassalle à Vannes au mois de juin. Nous essaierons pour l’année 2016 de réitérer ce type d’actions, en nous appuyant sur un nombre d’adhérents stabilisé en 2014, en progression en 2015 et qui, j’en suis persuadé, continuera de progresser en 2016.

Au plan national, malgré l’indéniable succès de prestige que représente pour notre pays, l’accord du Bourget sur la Conférence pour le climat, cette année 2015 se termine, au plan politique, sur un bilan que l’on ne peut, même pas, qualifier de «satisfaisant».

Premièrement, parce que nous sommes en guerre, même si les opérations sont extérieures. Nous l’étions déjà au Sahel et en Irak, et depuis les attentats du 13 novembre à Paris, nous le sommes aussi en Syrie, en attendant, vraisemblablement, en Libye.

Tout au long de l’année 2015, j’ai eu l’occasion de vous livrer mon analyse sur ces événements, tant lors de nos réunions que via le site Modem 56.

Deuxièmement, parce que le score réalisé par le parti d’extrême droite est inquiétant à plus d’un titre, même s’il n’a pas réussi à prendre la présidence d’une région lors des dernières élections régionales. Inquiétant, parce qu’il démontre une poussée qui semble inexorable, dont nous devons analyser et comprendre les ressorts.

Le terreau de cette dérive peut se résumer en deux mots : insécurité et chômage.

Si le sentiment d’insécurité, malheureusement accentué par les attentats de Paris, a conforté l’extrême droite dans ses phobies et créé  l’adhésion d’une frange de la population, le chômage, lui, joue un rôle majeur dans ce vote : il est en effet  symptomatique de constater que la carte du vote FN, est superposable à la carte du chômage en France.

Dans notre département, ce constat est également pertinent : c’est dans les communes du monde agricole et de l’industrie agro-alimentaire les plus sinistrées que le parti d’extrême droite a réalisé ses meilleurs scores.

Ceci est la conséquence des charges, financières bien sûr, mais aussi administratives, voire écologiques dans certains cas, qui pèsent sur les entreprises et les exploitations et dont le gouvernement n’a pas pris la mesure aussi rapidement qu’il aurait été nécessaire.

Mais, pour rester optimiste, je dirais qu’ «à toute chose malheur est bon», et que depuis que sont connus les résultats de ces élections régionales, nous n’avons jamais autant entendu parler de la part de la gauche raisonnable et de son équivalent de droite, de possibilités de travailler ensemble, sur des thèmes majeurs tels que   chômage, apprentissage ou sécurité…

Ce sont là des idées que François Bayrou au nom de notre mouvement, prône depuis de nombreuses années !  Et si nous voulons nous garder des extrêmes, de droite ou de gauche, nous n’aurons pas d’autre choix que d’y parvenir, d’une façon ou d’une autre…parce que maintenant que nous sommes entrés dans un tripartisme, avec des institutions taillées pour un bipartisme, au deuxième tour en 2017, il faudra bien trouver une solution pour mettre « trois dans deux…. »

Mais là, j’anticipe déjà sur ce qui nous attend en 2016…

 

Et en attendant l’arrivée de cette nouvelle année, permettez moi à nouveau, de vous souhaiter à toutes et à tous de Bonnes et Joyeuses Fêtes de fin d’année.

 

Jean-Yves TRÉGUER

Président de la Fédération Modem du Morbihan

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

1 Commentaire

Merci pour tes bons voeux , Jean-Yves. A toi, à tous les tiens , nous souhaitons une belle année 2016 : qu’elle vous garde en bonne santé , en paix et vous apporte bonheur , chance et courage pour poursuivre vos engagements.
Noémi

Par Noémi lorgeoux, le 3 janvier, 2016