RSS Facebook Twitter
europe une
 

Actualités Démocrates d’Europe du 3 mai 2015.

L’UE envisage un sommet extraordinaire après un nouveau naufrage en Méditerranée

Le naufrage d’un chalutier chargé de migrants au large de la Libye fait redouter la pire tragédie de ce type en Méditerranée, avec au moins 700 disparus présumés. Et accentue encore la pression sur l’Europe, qui envisage de convoquer un sommet extraordinaire.

Dès lundi 20 avril, les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Luxembourg devaient discuter des migrations et de la Libye, pays par où transitent la plupart de ceux qui se lancent dans une traversée au péril de leur vie.

L’Union européenne, sommée d’en faire plus depuis des jours et à chaque nouveau drame, a annoncé qu’elle allait réunir ses ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur pour prendre des mesures et qu’elle envisageait un sommet extraordinaire. «Je vais poursuivre les discussions avec les dirigeants européens, la Commission et le service diplomatique de l’UE sur la façon de remédier à la situation», a écrit sur son compte Twitter le président du Conseil européen, Donald Tusk, qui, a précisé son porte-parole à l’AFP, prendra «une décision sur la possible organisation d’un sommet extraordinaire, après ces consultations».

Chaque jour, entre 500 et 1.000 personnes sont récupérées par les garde-côtes italiens ou des navires marchands. Plus de 11.000 l’ont été en uneeurope 2 seule semaine, selon les garde-côtes. Plusieurs organisations internationales ont dénoncé l’incurie de l’UE. «Il faut une opération Mare nostrum européenne», a ainsi réclamé le HCR.

L’opération italienne Mare nostrum de sauvetage des migrants a été remplacée cette année par Triton, opération de surveillance des frontières beaucoup plus modeste. Sans tenir compte de cette nouvelle tragédie, plus de 900 migrants ont perdu la vie depuis le début de l’année en effectuant la traversée entre la Libye et l’Italie, contre moins de 50 sur la même période l’année dernière (SOURCE : organisations humanitaires). Originaires essentiellement d’Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient, en particulier de Syrie, ces migrants s’efforcent de gagner l’Europe en traversant la Méditerranée sur des radeaux de fortune ou des bateaux surchargés.

La France va proposer une résolution à l’ONU pour avoir le droit de détruire les bateaux des passeurs.

François Hollande a annoncé jeudi à l’issue d’un sommet européen extraordinaire sur le drame des migrants, que la France allait présenter une résolution à l’ONU pour avoir le droit de détruire les bateaux des « passeurs » en mer Méditerranée : « La décision a été prise de présenter toutes les options pour que les navires puissent être appréhendés, annihilés », a déclaré François Hollande à Bruxelles. Cela ne peut se faire que dans le cadre d’une résolution du Conseil de sécurité et la France prendra une initiative, avec d’autres ».

europe 3L’Union européenne a par ailleurs décidé de tripler le budget de son opération de surveillance et de sauvetage en mer Triton, actuellement de 3 millions d’euros par mois, pour prévenir de nouveaux drames de l’immigration en Méditerranée.

« Nous voulons agir vite, ce qui signifie tripler les ressources financières » de cette opération, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel à l’issue du sommet.

« Nous avons triplé Triton, alors que la proposition était de le doubler », a souligné le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Sources : EurActiv France avec l’AFP du 20/04/2015 –

                 L’Obs. 23/04/15.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !