RSS Facebook Twitter
images
 

Actualités Démocrates d’Europe.

 

 

 

 

 

La Commission européenne et les États font tomber une niche fiscale

Il ne sera bientôt plus possible d’éviter l’impôts grâce aux transferts de bénéfices d’un pays à l’autre !

Plus de possibilité pour les entreprises d’abuser de la directive «mères filiales» (évitant la double imposition en cas de transfert de revenus d’un pays Européen à un autre). À l’instigation du Commissaire à la Fiscalité Algirdas Semeta, le transfert sera désormais imposable dans le pays receveur . La nouvelle directive devra être transposée dans les législations nationales de chacun des 28 au plus tard le 31/12/2015.  

 Le Parlement Européen dresse un cordon sanitaire autour de Europhobes.

Pas facile de «détruire l’Europe de l’intérieur» ! Le Parlement européen a mis en place un véritable «cordon sanitaire» pour priver les eurosceptiques de tous postes importants. Conservateurs du PPE, socialistes du S&D et libéraux de l’ADLE, ont scellé une alliance pour la durée de la législature. Les 221 députés PPE, 191 S&D et 67 libéraux, (dont ceux de UDI-Modem) ont privé l’EFD de Farage d’une présidence de commission parlementaire et d’une vice-présidence du Parlement (qui échoit au groupe de G.Verhofstadt (2 commissions, dont celle du budget pour J. Arthuis). 

Les eurosceptiques ou europhobes représentent 22,63 % du nouveau Parlement (16 % dans la précédente législature), sur lequel ils n’auront aucune prise ; Les 38 eurosceptiques mais démocrates du groupe ECR (conservateurs britanniques et PiS polonais), 48 EFD (UKIP britannique de N.Farage) et 52 non-inscrits (dont 23 élus FN) sont incapables de s’entendre et d’ idéologies souvent opposées.

Marine Le Pen, n’a pas réussi à constituer un groupe politique, son parti faisant figure d’épouvantail pour la majorité des europhobes. Seul Nigel Farage sera le champion de l’europhobie, car il a réussi à agréger autour de lui des forces politiques europhobes, comme le mouvement de Beppe Grillo.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Dernière Minute !

Le service des affaires extérieures de l’UE fait de la prévention des conflits sa priorité et met en place un programme d’identification des risques, de médiation et de dialogue.

«L’Europe ne prospèrera que dans un monde prospère», a déclaré K.Watkins, directeur exécutif de l’ODI.

Environ 1,5 milliard de personnes au Moyen-Orient, en Afrique et dans le voisinage européen vivent des conflits locaux dramatiques. Les agences d’aide humanitaire estiment que chaque euro dépensé dans la prévention permet d’en économiser sept par rapport aux cas où les conflits ont lieu.

Chaque état-membre peut être tenté de poursuivre ses propres intérêts, en contradiction avec les objectifs des institution européennes. Des divergences peuvent également se manifester au sein des 28. Pour résoudre ce problème, les groupes de réflexion demandent d’élargir les attributions de la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères.

 

Sources :

Euractiv,

Les Coulisses de   Bruxelles 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !