RSS Facebook Twitter
une Europe
 

Actualités Démocrates d’Europe.

Les nouveaux  députés sont arrivés !             Sur les 751 députés élus pour 5 ans, 371 sont nouveaux. Ils arrivent à Bruxelles. Bien qu’ils ne seront officiellement membres du Parlement européen que le 1er juillet, un service d’accueil en 24 langues a été mis en place pour leur permettre d’achever la paperasse nécessaire pour prendre leurs fonctions. 

Les Commission parlementaires :                      Elles préparent les positions du Parlement pour ce qui relève de ses compétences, organisent des auditions avec des experts, examinent les institutions et organes de l’Union européenne et préparent des rapports d’initiative (non juridiquement contraignants, mais indiquant la position du Parlement sur un sujet). Leur taille varie considérablement, mais leur composition reflète le poids de chaque groupe politique au sein du Parlement. En prenant ses fonctions, le député choisit de rejoindre une commission, qui déterminera dans quel domaine il concentrera ses efforts.Ils passera, en moyenne, 2 semaines par mois dans ces commissions, où amendements, rapports législatifs et non législatifs sont discutés et votés. Il suivra les négociations avec le Conseil sur la législation.

Chaque commission désigne un député-rédacteur de la position du Parlement européen sur un sujet donné. Les groupes politiques proposent des amendements au rapport de ce député, et essaient de s’entendre sur un texte de compromis qui sera soumis à la session plénière pour approbation.

Législature 2009–2014 : 20 commissions parlementaires permanentes couvrant l’ensemble des compétences de l’U.E.: du commerce international à la protection des consommateurs, en passant par l’égalité des genres. Le Parlement peut aussi mettre en place des commissions spéciales (au nombre de 3 : sur les défis politiques, la crise financière et la criminalité organisée) ou des commissions d’enquête qui examinent les violations de la loi européenne.

Présentation du projet de budget 2015 au Parlement Européen.    

La commission des budgets rédige la position du Parlement européen sur la proposition de budget 2015, tenant compte de la position du Conseil et des avis des autres commissions parlementaires. Son vote est prévu pour la dernière semaine de septembre. Le vote en session plénière aura lieu fin octobre. Généralement, le Parlement apporte des amendements à la position du Conseil et si ce dernier n’est pas d’accord, un comité de conciliation est convoqué, où les représentants des 2 organes tentent de parvenir à un compromis, qui devra ensuite être approuvé.

Réduire les déficits de paiement par rapport aux années précédentes, mettre en place des initiatives de croissance et soutenir les jeunes ne sont que quelques exemples de ce pour quoi le Parlement européen s’est battu lors des dernières procédures budgétaires. 

 «Élevez votre voix, pas le niveau de la mer» 

slogan de la Journée Mondiale de l’environnement dédiée aux petites îles menacées par le changement climatique.

Lors de la dernière année, le Parlement a voté tant mesures de promotion des économies d’énergie, que règles pour réduire les émissions de CO2 du transport routier, l’étiquetage obligatoire des appareils, des normes strictes sur les gaz fluorés matisation et congélateurs. Il a soutenu le développement de biocarburants de deuxième génération et approuvé des plans de gel de la vente des permis d’émission de CO2 du système d’échange d’émissions. Les 2 mesures visent à promouvoir l’innovation à faible émission de carbone. Le Parlement a approuvé le projet de réduction des sacs en plastique de 80% d’ici 2019. 

Plus d’ambition :

Il a été à l’avant-garde de la lutte mondiale contre le réchauffement climatique, adoptant une législation pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et guidant l’U.E. vers une économie à faible émission de carbone. Le Parlement a appelé l’U.E. et le monde à des objectifs ambitieux pour lutter contre le changement climatique., demandant une réduction de 40% des émissions de CO2 par rapport au niveau de 1990, un objectif de 30% d’énergies renouvelables et 40% d’efficacité énergétique d’ici 2030. Les membres de l’Union européenne ont été incités àmontrer plus d’ambition dans les négociations sur un nouveau traité mondial sur le changement climatique, (qui devrait être adopté lors de la conférence de Paris en décembre 2015). 

POUR ALLER PLUS LOIN … 

     

liens vers :

www.sylvie-goulard.eu 

www.elus20.fr/nathalie-griesbeck 

www.robertrochefort.eu

lalettredemarielledesarnez.eu 

www.alde.eu 

Sources : www.resultats-elections2014.eu

                                                                                                                                                                                                                                       

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !