RSS Facebook Twitter
F.B.
 

Actualités Démocrates d’Ailleurs.

François Bayrou   émission « Tous Politiques »    

dimanche 22 juin 18 h.

 

Invité par Appoline de Malherbe, Anna Cabana et Annabelle Roger à donner son point de vue sur la politique française et par Emmanuel Lechypre, sur les dossiers économiques du moment. En fin d’émission, il a partagé la même vision civique que l’ invité de la société civile : Alexandre Jardin, écrivain engagé dans l’association « LES ZÈBRES.COM» 

 

LES AFFAIRES POLITIQUES ET LA NÉCESSITÉ DE PASSER À AUTRE CHOSE. 

Les institutions ont fait en sorte que les deux principaux partis par ambition de victoire à tout prix, ont abandonné le bon sens élémentaire et ont CONSCIEMMENT commis un abus de confiance à l’égard du pays.  La décomposition de la vie politique a conduit les Français à ne plus faire confiance au système actuel.

 Pour exemple d’anomalie : les budgets de campagne PS et UMP oscillaient entre 60/80 millions d’euros, avec des dettes importantes (pour un poids politique de 20 à 30 % des voix), alors que celui du MODEM (qui a réalisé en 2007 presque 20 % des suffrages) était seulement d’1 million d’euros SANS DETTE.

IL FAUT CHANGER LES RÈGLES du FINANCEMENT DES PARTIS  ! : Lois précises INTERDISANT l’existence de «micro-partis» pour financer sans les contrôles de la loi les futures campagnes électorales des leaders. «Nous, au Modem, avons choisi depuis longtemps de respecter les règles, non par héroïsme mais pour être libres.

Quel est le degré de N Sarkozy sur ces dérives ? : «il a été un des principaux libérateurs des dérives d’aujourd’hui».

http://www.dailymotion.com/video/x20109f

* Il faut passer à la 6ème République ! 

AUTOUR DE 4/5 grands sujets passant par :

 * des règles INCONTOURNABLES : non-éligibilité à vie pour les manquements GRAVES à l’honnêteté

* le Président de la République élu au suffrage universel

*un Parlement réduit : diviser par 2 le nombre de députés et sénateurs,

* interdiction des micro-partis,

* mode de scrutin qui organise la représentation de tous les grands courants du pays de manière honorable.

 

L’AVENIR POLITIQUE DU CENTRE

 Le vote de 2012 : «J’ai espéré que François Hollande,  conduit par la nécessité changerait sa politique et avouerait au pays quels étaient les axes pour rebâtir». Il fallait que les dérives cessent. Elles ont cessé mais ce qui m’a déçu, c’est l’absence de ligne, et de ne pas dire la vérité (en particulier que son programme était inadapté à la situation du pays).

 Participation à un gouvernement avec F. Hollande ? «Je n’ai pas une vocation de roue de secours».

 Manuel Valls : « dit un certain nombre de choses justes mais n’a pas la majorité pour les faire ».

La prochaine Élection Présidentielle : devra donner lieu à des rassemblements sur les principes d’une république nouvelle qui reconstruirait une société plus accueillante à l’initiative, à la solidarité entre les gens. Nicolas SARKOZY ne peut pas être ce rassembleur.

AVOIR LE POUVOIR : «Être citoyen, femme ou homme, c’est avoir une MISSION : vous ne pouvez pas vous désintéresser de ce qui se passe autour de vous».«Je ne veux pas le succès à n’importe quel prix et j’ai refusé de le faire. Pourquoi ? SI ON NE RÉTABLIT PAS LE CONTRAT DE VÉRITÉ AVEC LES GENS tous les projets échoueront. Vous ne pouvez pas passer à l’action avec des institutions viciées. François Hollande a tous les pouvoirs, que peut-il faire ? Il a bâti un projet irréaliste auquel il a fait adhérer son camp et s’est enlisé.

Tant que nous aurons ces règles stupides (que François Hollande  aurait du changer, mais il ne l’a pas fait), tant qu’on ne changera pas les institutions, comme disait de Gaulle : «vous pouvez mettre les meilleurs hommes possibles ça échouera» IL N’Y AURA  PAS  LES MAJORITÉS  DONT ON A BESOIN.

LES PARTIS DU CENTRE : On observe un renouvellement des dirigeants : Laurent HÉNART vient d’être nommé aujourd’hui président du Parti Radical…

«Il faut absolument continuer : la vie politique française a un immense besoin de renouvellement ; Le Centre est la seule force politique qui puisse apporter ce renouvellement dont la France a besoin. Son devoir est être UNI, mais ce n’est pas dans ses gènes.

Le Modem est la force politique qui veut échapper à la fatalité des camps. Moi, j’ai un peu d’expérience, beaucoup d’énergie, la confiance de mes concitoyens et aujourd’hui la vérification par la preuve de ce que le diagnostic que je portais était vrai.

Je servirai l’unité de la famille du Centre en espérant qu’elle ne se perdra pas dans ses divisions». 

L’ÉCONOMIE. 

ALSTOM : «Je SOUTIENS l’intervention de l’État dans cette affaire : Alstom est une entreprise dont dépend le système énergétique et militaire du pays, on ne peut pas la laisser partir aux USA. J’aurais préféré une solution européenne, dans une vision stratégique (Siemens et éventuellement d’autres acceptant de construire une puissance industrielle européenne)». Si cette société en est là, c’est par abus de gestion de son actionnaire principal qui a rempli ses propres caisses à son détriment».

MAIS IL EST RISQUÉ ET SURPRENANT d’annoncer solennellement, le rachat à Bouygues par l’État de parts du capital, alors que rien n’est finalisé.

IMPÔTS : Les entrepreneurs et les jeunes s’en vont dans des pays n’ayant pas un modèle plus attrayant que le nôtre, mais où ils ont l’impression de trouver une énergie et de l’emploi . LA FRANCE EST UN PAYS PARALYSE : LA PUISSANCE PUBLIQUE EST AUTO BLOQUANTE.

Les impôts participent de cette société qui marche sur la tête ET coûte cher au citoyen. IL FAUT SIMPLIFIER ET RECONSTRUIRE L’ORGANISATION DE LA VIE.

ÉCOTAXE : Plus raisonnable que le projet précédent. D’avoir privatisé les autoroutes françaises (seul, je suis allé jusqu’au Conseil d’État pour l’empêcher…) a été néfaste. Ne pas le faire  nous aurait permis de trouver les fonds nécessaires aujourd’hui.

GRÈVE DE LA SNCF : choquante pour la plupart des gens, incapables de comprendre l’enjeu du conflit.

INTERMITTENTS : Très différent. Aider le spectacle vivant est la meilleure politique. Il y a des abus, notamment par de grandes sociétés (cinéma, TV). Il faut reprendre à la base, par bon sens.

EUROPE : JC JUNKER est un homme estimable du CENTRE, de très grande expérience européenne. «Ce que je sais de Jean-Claude JUNKER me montre ce qu’il peut apporter à l’Europe, notamment de savoir se détourner du pouvoir excessif des chefs d’état qui ne pensent qu’à leur propre intérêt ». Et si Mr Cameron veut qu’on vote, et bien que l’on vote ! » 

http://www.dailymotion.com/video/x201090

L’interview de Anna Cabana du « Point » 

http://www.dailymotion.com/video/x2011wo

 

 

Alexandre JARDIN :

Rencontre et communauté de vue avec l’auteur du cri « AUX ACTES CITOYENS». Les maires sont les derniers qui ont un crédit auprès des citoyens ; «FACE À CETTE ÉNORME CRISE DE CONFIANCE , IL Y A TROIS MOIS, NOUS AVONS RASSEMBLÉ LE MOUVEMENT DES ZÈBRES : DES FRANÇAIS QUI FABRIQUENT DES RÉPONSES TRÈS CONCRÈTES (ASSOCIATIONS, FONDATIONS, ENTREPRISES) EXEMPLE : «LIRE ET FAIRE LIRE» , où 15.000 retraités transmettent aux enfants le plaisir de la lecture».

Rassembler des gens qui ont encore du crédit, les faire travailler ensemble. Nous avons un pays de spectateurs, il faut que les gens deviennent des acteurs, par le biais des maires»

Quelques projets ont été évoqués entre les deux hommes, que le maire de Pau s’est engagé à promouvoir dans sa commune : offrir des livres dans les quartiers défavorisés, ouvrir des comptes « Nickel » grâce au réseau des buralistes…

François Bayrou et Alexandre Jardin concluent  : « LA POLITIQUE CE N’EST PAS UN MÉTIER, C’EST UN ENGAGEMENT : un citoyen est quelqu’un qui considère qu’on ne peut se désintéresser de ce qui l’entoure … La chance du local c’est de pouvoir faire des choses dans l’immédiat. ON EN N’EST PLUS À DÉCIDER À LA PLACE DES GENS. On peut leur montrer où ils seront responsables, indépendants, autonomes ; Cette idée est une des clefs du redémarrage de l’économie française ».

Les ressources du pays, l’imagination, la force des gens est en France plus forte peut-être qu’ailleurs, c’est l’organisation qui les contrarie.

 Pour visionner l’émission dans sa totalité : 

http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/bfmtv-2012/bfm-politique-linterview-francois-bayrou-apolline-malherbe-22-06-1-6-206447/

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

1 Commentaire

Bravo pour la rapidité et l’exactitude de ce résumé de cette émission qui s’est terminée à 19h45 hier.

Par THOMAS Remi, le 23 juin, 2014