RSS Facebook Twitter
 

Les oubliés de l’Education nationale : les enseignants vacataires

 

 

 

En cette rentrée scolaire, on peut s’intéresser aux oubliés du ministère de l’Education Nationale : les non-titulaires. Osons le dire, malgré les beaux discours, ce ministère emploie un nombre important de personnels précaires, et ce nombre est en augmentation depuis 2007 (+25%). Ils travaillent la plupart du temps dans des conditions déplorables.

 

 

Pour information, un néo-prof non titulaire gagne 1250 euros net pour un niveau bac plus 5. Certes, il n’a pas obtenu le sésame que constitue le concours mais est-ce une raison, à travail équivalent, pour lui donner un salaire inférieur de près de 500 euros ?  Souvent, le non-titulaire n’est pas payé le premier mois ; il l’est le mois suivant puisqu’il entre dans les fichiers du rectorat en dernier… Le rectorat lui donne donc fin octobre, ce qu’il ose appeler une avance, alors qu’il s’agit d’un retard de salaire et le reste le mois suivant. Cette année, du fait d’un changement de logiciel, certains non-titulaires ne devraient recevoir leur premier salaire que mi-novembre. On croit rêver !!!  Chaque année, ces non-titulaires doivent attendre fin août-début septembre pour être nommés sur les postes vacants, alors que la liste de ces postes est connue, dès juillet….Nouveaux venus dans des établissements pour y « boucher les trous », ils doivent se contenter d' »emplois du temps gruyères » et de classes souvent difficiles, -ces classes, qui justement demandent une certaine expérience et qui devraient être confiées à des enseignants ayant de nombreuses années d’expérience.

Avant d’annoncer de manière tonitruante que l’on va recruter des dizaines de milliers de nouveaux enseignants, ne peut-on pas commencer par résorber l’emploi précaire ? Le métier n’attire pas… Ne peut-on pas le rendre plus attractif en améliorant sa rémunération ou ses conditions de travail ?

Beaucoup de chantiers attendent le ministre de l’Éducation. La question de la précarité de certains enseignants doit être l’un de ceux-ci …

Guillaume MORIN

 

 

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !